POETE, PEINTRE, AGENT DES MESSAGERIES MARITIMES

"Quand mon souvenir viendra dans vos paroles, Faites lui bon accueil."

Quelques Poèmes

Tableaux

Qui est

Louis Brauquier ?

Photos

Hymne à la Provence

SAINT-MITRE-LES-REMPARTS PROVENCE

LE VILLAGE DE LOUIS BRAUQUIER

Saint-Mitre-Les-Remparts est aujourd'hui une petite ville de plusde 6000 habitants situés à mi-distance entre Istres et Martigues, à l'ouest de l'Etang de Berre.Situé au sommet d'une colline, Saint-Mitre offre une vision panoramique sur l'Etang de Berre, le golfe de Fos, les collines de Saint-Blaise et de Castillon, les Etangs du Pourra et de Citis.

Lorsqu'on évoque Saint-Mitre, on emploie essentiellement le patronyme de village car avant les années 1970, la population voisine d'à peine un petit millier d'habitants, vivait essentiellement dans la périphérie proche du centre médiéval.

La famille maternelle de Louis Brauquier possédait une maison qu'elle avait pris pour habitude d'appeler "La Poussardière", du nom de la famille. Ce petit mas, l'une des plus éloignées maisons du village (pourtant à moins de 300 m des remparts) possédait une étendue de terrain agricole jouxtant le prémontoire de la chappelle Saint-Michel.

Louise de La Poussardière, directrice d'école à Marseille, venait chaque année avec ses quatre petits enfants, Louis et Eugénie Brauquier, Roger et Marcel de La Poussardière, passer les vacances estivales.

A cette époque, début du xxème siècle, le village ne comportait que quelques centaines d'âmes. Aucune route n'existait. De Saint-Mitre, quatre chemins permettaient de se diriger vers les villes voisines : le chemin des Martigues, celui de Port-de-Bouc, le chemin de Fos, et celui d'Istres. En 1900, seuls les attelages de chevaux utilisaient ces chemins caillouteux. On se déplaçait souvent à pied.

Louis Brauquier passa dans ce village l'essentiel des étés de sa jeunesse. Il y revint en 1971 s'y installer pour partager ses dernières années entre Saint Mitre et sa ville natale Marseille. En 1971, il fit aménager la vieille grange qui devint son bureau au rez-de-chaussée et sa chambre à l'étage. Brauquier réalisa en ce lieu une vingtaine de toiles  et rédigea son dernier recueil de poésie, Hivernage.

A sa mort, la rue basse des écoles fut rebaptisée en son nom et une plaque (toujours présente) fut apposée à la façade donnant sur cette rue.

 

Sur cette page, nous allons découvrir ce village dans les pas de Louis Brauquier, de son oeuvre, de ses souvenirs.

 

De la fenêtre du premier étage on aperçoit l'Etang du Pourra et au loin la mer Méditerranée et le golfe de Fos. Cette vue magnifique permirent à l'artiste de créer un tableau,puis un poème - Le volet sur le Pourra -

Le volet de bois plein, dur à pousser, découvre

Un paysage qui s'achève sur la mer.

 

Dans le creux du Pourra, au bout du champ, l'hiver,

n étang naît des douces pluies silencieuses

Et des infiltrations des eaux mortes voisines

L'Engrenier, Lavalduc, solitaires de sel.

 

L'été, il s'évapore et se forme en nuages

Hésitants, qui s'orientent, changeant deciel.

 

Alors, à nouveau, cette argile craquelée

Où l'antédiluvien n'a pas laissé de traces,

Cette vallée déserte où ne passe personne,

Se fleurit de saladelles, filles amères

Du soleil et du vent, fragiles immortelles

Sauvages, sans parfum, dont le dénuement fier

Touche les coeurs difficiles, pluqque la rose.

 

Derrière le volet, paisible dans l'air calme

A l'horizon, fûme Port-Saint-Louis du Rhône.

Louis Brauquier Poète et peintre marseillais et grand voyageur Louis Brauquier Poète et peintre marseillais et grand voyageur Louis Brauquier Poète et peintre marseillais et grand voyageur Louis Brauquier Poète et peintre marseillais et grand voyageur