POETE, PEINTRE, AGENT DES MESSAGERIES MARITIMES

"Quand mon souvenir viendra dans vos paroles, Faites lui bon accueil."

Quelques Poèmes

Tableaux

Qui est

Louis Brauquier ?

Photos

Hymne à la Provence

LOUIS BRAUQUIER

simplement de manière intime 

 

Pour pouvoir encore mieux apprécier l'oeuvre artistique de celui qui est considéré comme ayant été le plus grand poéte maritime marseillais du xxème siècle, il est utile de chercher à découvrir quel homme se cache derrière l'artiste. Peu de personnes de nos jours peuvent témoigner d'avoir connu cet Etre. Je fais probablement partie des derniers rescapés de ce monde à avoir côtoyé fréquemment Louis Brauquier, et comme je l'explique dans la biographie "Ballade" avec Louis Brauquier que j'ai eu le plaisir d'écrire en 2012, je considére Louis bien plus qu'un simple cousin. Il fut pour moi un troisième grand-père qui me vit traverser mon adolescence. Je vous invite à découvrir cette biographie que j'ai souhaité romancer, emplie d'anecdotes et de souvenirs personnels.

 

Louis Brauquier était avant tout un homme simple, généreux, bon vivant qui n'hésitait pas à recevoir tous ses amis dans son humble demeure de La Poussardière à Saint-Mitre-Les-Remparts. Son bureau est devenu aujour'hui mon salon, lieu dans lequel je perpétue la tradition de l'accueil de mes hôtes. Dans cette pièce, j'y ai très souvent côyoyé Jean Ballard et son épouse Marcelle, fondateur des Cahiers du Sud, Gabriel Audisio, le peintre Marcel Brossard du Bourg, et puis aussi Henri Bosco, Edmonde Charles-Roux et tant d'autres.

Le jeune adolescent que j'étais était toujours reçu en tout simplicité avec une attention particulère par "ces grands-pères" si généreux.

 

Les hôtes demeuraient à Saint-Mitre tout le week-end, déjeunaient dans la cuisine ou la salle à manger de la vieille bâtisse et passaient la nuit dans l'une des petits chambres du premier étage. J'ai la chance de vivre désormais dans cette maison et de pouvoir retrouver mes souvenirs d'enfance dans cette bâtisse.

 

Je vais tenter sur cette page de vous faire partager quelques souvenirs à travers quelques documents photographiques. J'enrichirai ce document chaque fois que j'en aurai le temps.

 

Gilles Bourdy

Conservateur de la maison La Poussardière de Saint-Mitre-Les-Remparts, petit cousin de Louis Brauquier

Une photo que j'ai probablement dû prendre avec mon petit appareil au cours des années 70. Louis Brauquier et Jean Ballard contemplant le feu de la cheminée éclairée par les feux verts et rouges d'un vieux cargot. Ces deux lampes de position des navires sont toujours présentes dans mon salon à La Poussardière. 

"Un soir, je fus étonné que Louis me demande de lui prêter quelques objets insolites, une grue, un camion, une pelle-mécanique, quelques jouets miniatures que je possédais. Pensant qu’il souhaitait lui aussi s’amuser, je les lui confiais, en lui demandant de me les rendre au plus vite dès qu’il aurait terminé. Je compris plus tard que mes engins avaient été utilisés pour l’examen des détails d’une toile à réaliser." 

Extrait de la biographie Ballade avec Louis Brauquier de Gilles Bourdy 

 

"Les soirs d’hiver, je venais le retrouver dans son antre. Je pris plaisir à l’observer mélanger les couleurs, peindre les toiles. J’étais admiratif devant cette multitude de tubes de gouaches aux surnoms exotiques qu’il me dénommait. Cela me faisait rêver. Je pouvais observer les teintes turquoises et sanguines s’étaler sur la toile, écouter glisser les fils de soie sur les poches de gouache de sa palette de bois.  

Je me faisais le plus discret possible, pour ne pas le déranger. J’évitais de respirer. Je m’asseyais sur le siège prie-Dieu aménagé en chaise basse et regardais crépiter les flammes de la cheminée 

J’aimais regarder les pages d’écriture qui s’entassaient sous le presse-papier. A cette époque j’éprouvais tellement de difficultés à terminer ma double page de rédaction imposée, que tant d’écriture m’impressionnait. 

Un jour, Louis m’aida même à composer une rédaction scolaire qui ne m’inspirait guère plus que les précédentes. Plus tard il s’inquiéta de ma note. J’avais été beaucoup mieux noté qu’à l’accoutumée grâce à l’intervention motivée du poète passionné." 

 

Extrait de la biographie Ballade avec Louis Brauquier de Gilles Bourdy

La vieille grange de la bâtisse de 1776 aménagée en 1971 par Brauquier. Au rez-de chaussée, le bureau, au 1er étage sa chambre. Au balcon, Brauquier et Marcelle Ballard contemplent l'Etang du Pourra. Jean Ballard se dirige sur la terrasse. Sur le mur on peut apercevoir une plaque gravée offerte par Henri Bosco à Louis Brauquier. Cette façade est aujourd'hui à l'identique de ce qu'elle fut du temps de Brauquier.

Jean Ballard et Louis Brauquier veillant tendrement sur Pomone, déesse des jardins, assise sous un figuier. Au loin, l'Etang du Pourra et les collines de Saint-Blaise et de Castillon, un peu cachés aujourd'hui par un verger d'oliviers. 

"Le dimanche après-midi, avec mes amis, après avoir demandé l’autorisation formelle à Louis, nous venions faire une partie de ballon dans le champ près de « Pomone » sous l’œil attendri de nos « grand - pères » amusés de constater que la statue servait de poteau à nos cages improvisées. De loin, ils nous observaient nous rouler dans l’herbe, se souvenant sans doute de leur propre jeunesse. Prudents, ils ne s’aventuraient pas trop sur notre pelouse, particulièrement inspirés de ne pas recevoir un ballon sur la tête. " 

 

Extrait de la biographie Ballade avec Louis Brauquier de Gilles Bourdy

Le bureau aménagé par Brauquier au rez-de chaussée de la vieille grange de la bâtisse. Il créa dans ce lieu le dernier recueil Hivernage essentiellement consacré à Saint-Mitre. Il y peint également sa dernière série de tableaux entre 1971 et 1976. Sur l'étagère, le buste de Brauquier se reflète dans le miroir. Sur le bureau, on retrouve des objets rappelant les Messageries Maritimes dont ces ancres de cuivre qui enserrent quelques livres. 

 

"J’étais fasciné par le décor de son bureau. La maquette en bois d’un trois mâts trônait sur un meuble noir et reflétait son image au détour du miroir. Sur une étagère, dans la montée d’escalier, quatre vieux santons de Provence observaient fièrement en silence, le berger, la femme à la cruche, la femme à la morue et la bavarde avec sa main sous son tablier. 

Un paravent laqué de Coromandel rapporté de Shanghai séparait le bureau des commodités. Parfois je demandais à Louis d’éclairer les feux de position bâbord et tribord qui illuminaient les photographies de Saint-John Perse, Gabriel Audisio, Henri Bosco, Frédéric Mistral et Georgette Brauquier disposées sur le linteau en pierre de Rognes de la cheminée. Avec gentillesse, il s’exécutait. " 

 

 

Extrait de la biographie Ballade avec Louis Brauquier de Gilles Bourdy

Aquarelle de Brauquier représentant les champs et l'étang du Pourra vus depuis la pemière terrasse. Au loin la méditerranée et l'anse de Port-Saint-Louis-du-Rhône.

Louis Brauquier, sa soeur Eugénie Brauquier, mon père Jean-Claude devant les oilviers. Au second plan, le vieux village de Saint-Mitre avec le clocher de l'église et une partie des remparts. 

"Je me souviens que Louis acheta une voiture, une petite DAF blanche. L’été, il me demandait très souvent de l’éponger en échange de quelques billets. Cette automobile qui dormait la semaine à Marseille dans un garage était très vite nettoyée et ce petit travail toujours généreusement rémunéré m’enchantait. 

Le conducteur Brauquier pêchait toutefois par maladresse. Au moment d’arriver à Saint-Mitre, il heurtait régulièrement les piliers trop étroits du vieux portail de bois. Ces manœuvres l’agaçaient. J’essayais de ne pas trop « rigoler » quand j’apercevais qu’un nouveau morceau de la carrosserie était cabossé. Je sentais que Louis était très ennuyé, un peu gêné, cela me peinait. Avec ce portail j’ai moi-même vécu les mêmes incidents et en y repensant, je me suis empressé d’élargir ce passage taillé simplement pour l’entrée d’une charrette."

Extrait de la biographie Ballade avec Louis Brauquier de Gilles Bourdy

Le village de Saint-Mitre vu du bout du champ de La Poussardière. On distingue au fond à droite la vieille bâtisse de La Poussardière.

Louis Brauquier et Marcelle Ballard assis avec le chat sur le parapet de la terrasse de Saint-Mitre. Au second plan, l'allée des amandiers. A gauche la maison de Alice David, fille d'un ancien maire d'Istres, que Brauquier fit construire pour héberger sa cousine. 

"Marcou (Marcelle Ballard) m’offrait régulièrement avec une extrême délicatesse les derniers parfums pour jeune adolescent en me faisant déguster une tranche d’orange dans une coupe de champagne ou un verre de soda." 

 

Extrait de la biographie Ballade avec Louis Brauquier de Gilles Bourdy

Louis Brauquier fumant la pipe sur la terrasse devant l'entrée de la salle à manger. Derrière, on aperçoit l'entrée du bureau.

Gabriel Audisio, Henri Bosco, Louis Brauquier sur la terrasse de La Poussardière à Saint-Mitre. Ce jour-là, Louis m'invita gentiment à rencontrer Bosco pour lui faire dédicacer mon roman préféré d'alors, l'enfant et la rivière. 

"Régulièrement ses amis le rejoignaient à Saint-Mitre. Dans les derniers temps, les Ballard étaient souvent présents. Audisio venait également avec son épouse. 

J’étais intrigué et impressionné par leur manière de dialoguer. Audisio, Brauquier, Ballard s’interpellaient par leur patronyme. C’était sans doute entre eux une marque de respect. Il est vrai qu’en Provence on utilise traditionnellement le nom de famille pour désigner l’aîné. J’étais tout de même surpris que le prénom ne soit que rarement utilisé alors qu’ils se tutoyaient et semblaient se connaître depuis de longues années. Il y avait entre eux une telle intimité. Seules les dames semblaient avoir le privilège d’utiliser les prénoms de chacun d’eux, mais elles les vouvoyaient. Pour ma part, je me rends compte aujourd’hui que je les tutoyais et les appelais tous trois, Gaby, Jean et Louis. Sans cela, je crois sincèrement qu’ils se seraient offusqués." 

 

Extrait de la biographie Ballade avec Louis Brauquier de Gilles Bourdy

Petit mot de remerciement de Jean Ballard à Louis Brauquier pour l'accueil à Saint-Mitre.

Une de mes séances de dédicaces de la biographie de Brauquier à Saint-Mitre-Les-Remparts à l'occasion de Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de laCulture. Hommage à Brauquier et exposition de tableaux et d'objets personnels du poète peintre salle de la Manare.

Journées hommage à Brauquier mai 2013 à Saint-Mitre-Les-Remparts, MP 2013 Capitale Européenne

La Poussardière de nos jours dont la façade est inchangée - A gauche, Pomone toujours assise surveille le jardin etl'ancien bureau de Brauquier.

Aquarelle de Brauquier représentant l'accès par le portail sur l'ancienne rue basse des écoles, dénommée depuis 1976 rue Louis Brauquier. A droite façade de l'Hôtel de ville.

Aquarelle de Brauquier représentant l'accès par le portail sur l'ancienne rue basse des écoles, dénommée depuis 1976 rue Louis Brauquier. A droite façade de l'Hôtel de ville.

Louis Brauquier Poète et peintre marseillais et grand voyageur Louis Brauquier Poète et peintre marseillais et grand voyageur Louis Brauquier Poète et peintre marseillais et grand voyageur Louis Brauquier Poète et peintre marseillais et grand voyageur